Filière bois énergie sur le territoire

Le territoire mise sur le bois-énergie

Au début des années 2000, lors du regroupement intercommunal, les communes du territoire cherchaient des pistes de développement. La prépondérance de la forêt apparut rapidement aux yeux des élus comme un atout majeur. Miser sur le bois-énergie se révéla une évidence.

Après plusieurs études de faisabilité, différents réseaux de chaleur et chaufferies furent créés :

  • La Bastide en novembre 2011 : ancienne école réhabilitée en 5 logements et 1 dortoir, mairie, ancien presbytère réhabilité en 3 logements, Maison Paulin, C.A.F., Multiple rural (bâtiments communaux) et 9 logements (habitations privés)
  • Arles-sur-Tech en octobre 2013 : collège, logements mairie et collège, crèche, école maternelle, école primaire, chauffage et eau chaude sanitaire
  • Saint-Laurent-de-Cerdans : ancienne gendarmerie réhabilitée en 7 logements

 

Une approche globale

Schéma production de plaquettes

Les chaufferies ont besoin d’une alimentation régulière en plaquettes forestières. Par conséquent, entre 2009 et 2012, 4 aires de stockage intercommunales furent bâties (Arles-sur-Tech, La Bastide, Prats-de-Mollo-La-Preste et Saint-Laurent-de-Cerdans).

La Communauté de Communes a également mis en place un circuit de production de bois déchiqueté (plaquettes) afin de ravitailler les différentes chaufferies du territoire.

La complétude du circuit (depuis l’approvisionnement en bois jusqu’à la revente de l’énergie) optimise les coûts et positionne le Haut Vallespir comme un acteur incontournable du bois-énergie dans le secteur.

A cela s’ajoute le fait que les coupes de bois réalisées pour alimenter les aires de stockage permettent d’entretenir les forêts, notamment celles des propriétaires privés qui n’en ont pas forcément les moyens.

 

Pour en savoir plus :

Article de l’ADEME : Bois-energie en Haut Vallespir, un exemple à suivre

Notre partenaire : l’association Bois-Energie 66

En Région : Réseau Bois-Energie Occitanie